Product successfully added to your shopping cart There are 0 items in your cart. There is 1 item in your cart.
Total products
Proceed to checkout Continue shopping

Poularde rôtie au four à la provençale

Tursan Poulet oignons carottes

Ingrédients (pour 6 personnes)

• 1 poularde fermière Label Rouge St SEVER de 2 kg environ
• 1 morceau de pain
• 2 citrons
• 1 tête d'ail
• 1 bouquet de cerfeuil
• 3 brins de thym
• 1 barde de lard
• 8 cœurs d'artichauts en boîte
• 140 g de beurre
• 1 barquette de tomates cerises
• 125 g de pignons de pin
• 3 cuillères à soupe + 20cl de vin blanc
• 100 g de beurre
• 1 petite branche de thym
• Sel et poivre

PRÉPARATION

1. Préchauffer le four à 210° (th. 7).

2. Saler et poivrer la volaille, placer à l'intérieur le morceau de pain frotté au citron, 5 gousses d'ail épluchées, le cerfeuil et le thym.

3. Envelopper la volaille avec le lard et la mettre dans un plat à four avec l'ail et 3 cuillères d'eau.

4. Placer quelques gousses d'ail avec la peau dans le plat pour les faire confire durant la cuisson.

5. Faire cuire au four environ 1 h.

6. Tailler les cœurs d’artichauts en 4 et les faire sauter avec une noix de beurre.

7. Dans un plat placer les artichauts et les tomates cerise au four 10 minutes avant la fin du temps de cuisson de la poularde.

8. Faire sauter les pignons de pin dans une poêle anti-adhésive, jusqu’à obtention d’une coloration dorée.

9. En fin de cuisson, ôter le pain et les herbes, découper la poularde en morceaux et réserver au chaud avec l'ail.

10. Déglacer le plat de cuisson avec 3 cuillères à soupe de vin blanc et le jus de citron, faire chauffer.

11. Au moment du dressage parsemer chaque morceau avec les pignons de pin grillés, et accompagner de la garniture : artichauts, tomates cerises.

12. Pour réaliser le beurre monté citron et thym : verser le jus obtenu grâce au déglaçage au fond d'une casserole. Compléter avec un peu de vin blanc (20 cl) ou de crème liquide si nécessaire.

13. Porter à frémissements.

14. Ajouter 100 g de beurre bien froid coupé en petits morceaux en fouettant sans cesse.

15. Travailler à feu doux.

16. Relever de sel, poivre, thym et jus d'un citron.


 

Poulet rôti farci avec ses pommes de terre

Tursan Poulet oignons carottes


• 1 poulet fermier Label Rouge St SEVER (avec le foie de volaille, le cœur et le gésier)
• 2 tranches de pain de mie
• Un peu de lait
• 100 g de chair à saucisses
• 1 oignon
• Armagnac
• 1 œuf
• 30 g de jambon ou de lardons natures
• 1 petit suisse
• 1 cuillère à café de sucre
• Ail
• Persil
• Huile d'olive
• Graisse de canard ou beurre 

PRÉPARATION

1. Préchauffer le four à 200°C.

2. Faire revenir l’oignon dans un peu d’huile.

3. Hacher le foie, le cœur, le gésier et le jambon.

4. Les ajouter dans la poêle et remuer sans faire roussir.

5. Mélanger dans un saladier le contenu de la poêle avec le pain de mie trempé dans le lait.

6. Ajouter le petit suisse, un peu de sucre, l’œuf, l'ail et le persil. Saler et poivrer. Ajouter un peu d'Armagnac. La farce doit être légèrement compacte.

7. Farcir le poulet et recoudre l’ouverture. Le badigeonner avec la graisse de canard ou le beurre. Puis placer le poulet dans un plat allant au four, entouré de pommes de terre pelées et coupées en gros quartiers.

8. Cuire pendant 1h à 200°C.

Astuces

Pour vérifier la cuisson, piquer une fourchette dans la haut du poulet : si le jus qui s'écoule est doré, votre volaille est cuite.

 


L’HISTOIRE DES VIGNOBLES DANS LES LANDES

histoire des vignobles dans les landes

2000 ANS D'HISTOIRE DANS LES LANDES

À l’époque gallo-romaine, les vins de Tursan et de Chalosse figuraient parmi les vins admis à la table des Empereurs.

Au Moyen-Âge, on les retrouve dans les grandes cités espagnoles comme Cordoue, Séville ou Valence, mais aussi en Angleterre ou en Flandre. Les barriques étaient acheminées par gabarres sur l’Adour jusque sur le littoral où elles étaient chargées sur des bateaux de commerce.

En Tursan, les Abbayes de Pimbo, Saint-Loubouer, Saint-Sever ou Vielle-Tursan témoignent du dynamisme des moines, sans oublier Geaune, avec sa bastide et sa tour.Aux XVème et XVIème siècles, le départ des Anglais ruine le commerce et trop de vins sont alors produits en Gascogne. Dans cette période de rigueur, les boissons alcoolisées sont prohibées et Henri III décrète, en 1577, l’arrachage des vignobles en excédent.

Henri IV annulera plus tard cette mesure autoritaire à l’avènement de son règne en 1589.

Au XVIIème siècle, les vins de Tursan connaissent leur apogée. Un encépagement varié et de grandes surfaces de vignobles dynamisent le vignoble. Les gabarres effectuent alors un ballet incessant entre Mugron et Bayonne en passant par Dax. Depuis la crise de phylloxéra jusqu’au milieu du XXème siècle, les vignobles traversent des périodes de doutes. La modernisation des structures de vinification s’impose, et la création d’une coopérative en 1958 devient une évidence.

Ce renouveau engage un nouvel essor qui ne s’est plus démenti depuis.

Retrouver nos caves à Geaune-Capbreton-Messanges-Mugron-Pouillon (espace caviste)

www.tursan.fr