Product successfully added to your shopping cart There are 0 items in your cart. There is 1 item in your cart.
Total products
Proceed to checkout Continue shopping
copy of Impératrice blancView larger

copy of Impératrice blanc

New product

Superbe robe jaune pâle aux reflets verts, nez puissant et complexe mariant avec élégance des notes de fruits exotiques (fruits de la passion…) et d’agrumes (pamplemousse…). La bouche est ample et ronde avec un bouquet de fruits exotiques et une finale acidulée. C’est la parfaite expression de notre terroir et de ses 3 cépages.

Conditionné par carton de 6 bouteilles

More details

93110 Items

Share on Facebook


More info

L'Impératrice révèle les traits les plus nobles de l’appellation TURSAN. À partir d’une rigoureuse sélection de raisins provenant de nos meilleures parcelles. Ce suivi du vignoble est validé par la certification Agri-confiance de la cave des Vignerons Landais. Les vins de cette gamme ont été patiemment élevés en cave pour développer un bouquet fin, rond et harmonieux.

L'Impératrice se décline en bouteille de 75cl, 50cl et 37,5cl (uniquement dans les maisons des Vignerons Landais). Un vin rouge dont la richesse et la maturité estompent la fraîcheur. Mis en bouteille à la propriété VL 40320/Contient des sulfites/13%/75cl "La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves sur la santé de l'enfant"

DégustationAccords mets et vin

Accompagne à merveille le foie gras des Landes, les asperges des Landes, les viandes blanches en sauce, les fromages et les pâtisseries. À déguster entre 8° et 10° dans les 2 ans

  Comments

Facebook comments

6 other products in the same category:

Customers who bought this product also bought:

L’HISTOIRE DES VIGNOBLES DANS LES LANDES

histoire des vignobles dans les landes

2000 ANS D'HISTOIRE DANS LES LANDES

À l’époque gallo-romaine, les vins de Tursan et de Chalosse figuraient parmi les vins admis à la table des Empereurs.

Au Moyen-Âge, on les retrouve dans les grandes cités espagnoles comme Cordoue, Séville ou Valence, mais aussi en Angleterre ou en Flandre. Les barriques étaient acheminées par gabarres sur l’Adour jusque sur le littoral où elles étaient chargées sur des bateaux de commerce.

En Tursan, les Abbayes de Pimbo, Saint-Loubouer, Saint-Sever ou Vielle-Tursan témoignent du dynamisme des moines, sans oublier Geaune, avec sa bastide et sa tour.Aux XVème et XVIème siècles, le départ des Anglais ruine le commerce et trop de vins sont alors produits en Gascogne. Dans cette période de rigueur, les boissons alcoolisées sont prohibées et Henri III décrète, en 1577, l’arrachage des vignobles en excédent.

Henri IV annulera plus tard cette mesure autoritaire à l’avènement de son règne en 1589.

Au XVIIème siècle, les vins de Tursan connaissent leur apogée. Un encépagement varié et de grandes surfaces de vignobles dynamisent le vignoble. Les gabarres effectuent alors un ballet incessant entre Mugron et Bayonne en passant par Dax. Depuis la crise de phylloxéra jusqu’au milieu du XXème siècle, les vignobles traversent des périodes de doutes. La modernisation des structures de vinification s’impose, et la création d’une coopérative en 1958 devient une évidence.

Ce renouveau engage un nouvel essor qui ne s’est plus démenti depuis.

Retrouver nos caves à Geaune-Capbreton-Messanges-Mugron-Pouillon (espace caviste)

www.tursan.fr